Dosanko Larmen : très bon ramen aux saveurs nippones

Dosanko Larmen est une nouvelle adresse de la rue Sainte-Anne qui vient remplacer le restaurant Taisho Ken. Ce nouvel établissement appartient à une chaîne de restaurants de New York qui porte le même nom. C’est une belle surprise car Dosanko Larmen a quelques atouts et se démarque bien des autres institutions de la rue Sainte-Anne.

Dosanko Larmen : un bouillon et des nouilles savoureux

Dosanko Larmen propose une carte avec un large choix de ramen. En effet, nous avons le choix entre 4 bouillons différents, ce qui fait toute la particularité de ce lieu : bouillon au sel et beurre, bouillon à la sauce soja, bouillon au miso blanc (pâte de soja fermentée) et bouillon au miso rouge. Vous l’aurez deviné, c’est le bouillon au miso rouge qui est le plus original et que vous ne trouverez pas ailleurs. J’ai trouvé le goût plutôt bon, mais je reste un fan inconditionnel du miso blanc !!! J’ai donc testé avec mon amie le bouillon au miso rouge et le bouillon au miso blanc. Les bouillons sont gras et surtout bien goûtu ! Sur ce point, il se rapproche beaucoup de Naritake Kotteri Ramen. En ce qui concerne les nouilles, la cuisson est un peu plus al-dente que dans les autres cantine de la rue Sainte-Anne, ce qui n’est pas forcément ma cuisson favorite, mais elles restent très bonnes. Pour ce qui est des tranches de chashu (le porc), elles sont parfaitement cuites  : la viande est tendre, bien grasse et savoureuse (mais pas autant que de celle de Naritake).

dosanko_larmen_1

Pour les accompagnements présents dans les ramen, vous trouverez 3 ou 4 déclinaisons d’accompagnements en fonction du bouillon sélectionné. Les ramen aux miso que nous avons pris avaient des pousses de soja et de bambou, du maïs, des oignons nouveaux, un oeuf mollet et des tranches de chashu. Dans les ramen à la sauce soja, j’ai vu qu’on pouvait avoir du Naruto 🙂 En ce qui concerne la taille de votre ramen, il est possible de choisir entre un petit bol (taille standard des autres cantines) ou un grand bol (qui est vraiment gigantesque). La différence de prix entre le petit et le grand bol est de 2€, mais croyez moi, vous aurez une double ration de nouilles et c’est très dur de le finir (à moins que vous ne vous soyez pas nourri pendant plusieurs jours). Le petit bol convient donc parfaitement !

dosanko_larmen_2

Voici une autre déclinaison de ramen que j’ai pris récemment, c’est celui avec un bouillon au miso blanc et beaucoup de tranches de porc. Petit plus pour le gingembre râpé et le porc hâché qui rajoute du goût au bouillon ! Un ramen généreux pour les fans du chashu.

dosanko_larmen_5

Dosanko Larmen propose aussi des donburi (bol de riz recouvert d’ingrédients) ou encore des gyoza pour accompagner votre plat.

dosanko_larmen_4

En ce qui concerne les gyoza, visuellement parlant, ils avaient l’air bien croustillant et pourtant ce n’était pas tant le cas. La farce était bonne, mais il était difficile de les détacher ce qui prouve que la cuisson n’était pas parfaite et que la peau des gyoza n’est pas fait maison. Après, cela reste de bons gyoza du même niveau que ceux des autres cantines de la rue Sainte-Anne !

Informations pratiques :

Il n’y a rien à redire concernant les ramen, ils sont clairement un niveau au-dessus des autres restaurants de la rue Sainte-Anne. La grande question est : « est-ce meilleur que Naritake ? ». Je dirais que les deux restaurants sont différents et ont chacun leurs spécificités. Je pense qu’ils se valent plus ou moins. Je dirai que Dosanko Larmen est peut être moins gras, salé et légèrement moins savoureux que Naritake, mais le rapport qualité prix est plus intéressant (12 à 14€ pour un ramen) et le choix de ramen plus important chez Dosanko. Une chose est sûre, après avoir goûté les bouillons de Dosanko, les bouillons des autres cantines de la rue Sainte-Anne vous sembleront bien fades ! D’ailleurs si vous êtes un peu perdu dans votre recherche de bons ramen, n’hésitez pas à lire mon top 5 des meilleurs ramen de Paris.

Je vous conseille d’arriver tôt car le restaurant n’est pas aussi grand que les autres cantines de la rue Sainte-Anne et il est déjà prisée (surtout par la clientèle asiatique, ce qui est toujours bon signe). Autre petit point plaisant (ou tout du moins qui fait la différence), le personnel est japonais !

Adresse : 40 rue Sainte-Anne, 75002 Paris
Métro : Pyramides ou Opéra
Horaires : Du Lundi au Vendredi de 11h30 à 14h30 et de 18h30 à 22h30. Samedi et Dimanche de 12h à 15h et de 18h30 à 22h30.

Florian Bohérout

Bonjour à tous ! Je m'appelle Florian Bohérout et je suis un bloggeur amateur passionné par la culture et la cuisine japonaise.

Be first to comment