Hakata Choten : un des meilleurs ramen de paris

Hakata Choten, c’est la petite nouvelle cantine à Ramen du quartier japonais de Paris. Ce restaurant à la devanture noire et rouge sobre qui ne paie pas de mine a de quoi faire rougir les cantines de la rue Sainte Anne. Ici, vous trouverez non seulement d’excellents ramen, mais aussi de fabuleux gyoza. Cette adresse 100% japonaise a ouvert mi Mai. Courrez-y avant qu’elle soit bondée de monde. C’est clairement le genre d’adresses qu’on aimerait qui reste inconnue !

Hakata Choten : un bar à ramen à la japonaise

Grand fan de Dosanko Larmen et de Kotteri Naritake, je me suis empressé d’aller tester Hakate Choten la semaine de son ouverture ! Vous serez reçus par de ravissantes serveuses japonaises avec leur large sourire et la fameuse politesse nippone. La salle est composée d’un bar à gauche pour ceux qui sont venus seul et de tables à droite. La cuisine est située au fond du restaurant et est ouverte. On peut y voir les cuisiniers japonais y travailler avec précision. Vous serez peut être surpris par l’équipe qui ne parle pas extrêmement bien français. Il m’est même arrivé de discuter avec eux en anglais. Mais passons au ramen, puisque c’est ce qui nous intéresse !

Hakata Choten : un bouillon d’exception pour de délicieux ramen

Hakata Choten est le maître incontesté des tonkotsu ramen qui sont des ramen avec un bouillon fait à base d’os de porc. La préparation du bouillon diffère énormément de celle que l’on trouve chez Dosanko ou Kotteri Naritake. Ici, le bouillon n’est pas aussi gras que chez Naritake, même s’il est bien compacte et crémeux.

hakata-choten-special-ramen

Ce bouillon est décliné de cinq façon différentes :

  • tonkotsu classique : bouillon à base d’os de porc
  • le ramen noir : bouillon tonkotsu auquel on a ajouté une sauce à l’ail grillé (d’où la couleur noire)
  • le ramen rouge : bouillon tonkotsu auquel on a ajouté une sauce piquante rouge
  • le ramen spécial : bouillon tonkotsu auquel on a rajouté la sauce à l’ail grillé et la sauce piquante rouge
  • le miso ramen : bouillon tonkotsu auquel on a ajouté du miso (soja fermenté)

Pour chacun des bouillons, il est possible d’y ajouter un oeuf ou des tranches de chashu (tranches de porc braisé). Dans chaque ramen, il y aussi des pousses de soja et bien entendu des nouilles. Les nouilles sont beaucoup plus fines que dans les autres ramen que j’ai fait.

hakata-choten-miso-ramen

Bilan, le bouillon est vraiment exceptionnel ! Il est extrêmement bien travaillé, pas trop gras, pas trop salé et pourtant avec énormément de saveurs ! Chacune de ses déclinaisons a vraiment sa particularité mais mon préféré reste incontestablement le miso ramen !!! Je ne suis pas spécialement fan des nouilles plus fines, mais la cuisson est bien maîtrisée et le bouillon vaut clairement le détour.

Hakata Choten : pas seulement des ramen, mais des très bons gyoza aussi

Sur sa devanture, un message annonce que les gyoza de Hakata Choten ont été élu meilleur gyoza à Tokyo. Intox ou message marketing ? N’étant pas dupe, je me lance dans la dégustation de ces gyoza. Premier indice pour voir s’ils sont bons, je regarde si la peau ne se casse pas lorsqu’on les sépare. Le gyoza reste intact, et il n’y a pas d’air dedans, ce qui prouve que la farce occupe tout l’espace. Par ailleurs, la taille du gyoza est tout à fait honorable et ils sont plus gros que dans les autres cantines japonaises que j’ai testé. Passons à la dégustation. Je gobe le gyoza et là, c’est un pur plaisir ! Je ne sais pas comment est fait la farce, mais elle est agréable à manger (j’aurai tendance à dire très homogène) et la pâte bien croustillante. Le goût du gyoza est fabuleux. C’est pour moi les meilleurs que j’ai pu manger dans Paris !!! Gyoza Bar est selon moi bien loin de cette qualité là. Si vous êtes fans de ces petits raviolis, allez y faire un tour !

hakata-ramen-gyoza

Hakata Choten : le nouveau roi des ramen ?

Rien à redire, cette nouvelle adresse est vraiment exceptionnelle. Je la recommande chaudement ! Le bouillon surpasse celui de Dosanko Larmen et de Kotteri Naritake, mais la garniture est un peu moins recherchée. En effet, je trouve qu’il y a plus de pousses de soja, de porc et de pousse de bambou dans les deux autres adresses. Au niveau de la quantité des nouilles, cela reste très copieux ! Niveau tarif, on est un peu au-dessus, mais je suis devenu fan et j’ai peur de moins apprécié Dosanko et Naritake… Vous l’aurez compris, une très bonne adresse qui vient encore remonter le niveau des ramen à Paris  et a clairement sa place dans mon top 5 des meilleurs ramen à Paris.

Florian Bohérout

Bonjour à tous ! Je m'appelle Florian Bohérout et je suis un bloggeur amateur passionné par la culture et la cuisine japonaise.

1 Comment

  • Tellement une bonne adresse et le bouillon est vraiment d’exception.
    J’y étais hier pour un reportage en cuisine, c’était tout simplement top !

Leave a Reply