Sola : une petite perle de la cuisine fusion

Sola (qui signifie ciel en japonais) est un restaurant qui a reçu une étoile au guide Michelin et a été une révélation de l’année 2011. C’est une perle franco-japonaise (cuisine fusion) tenue par le chef japonais Yoshitake Hiroki. Je le place au même niveau que le restaurant Kei, d’autant plus qu’il propose un menu midi très attractif avec un très bon rapport qualité prix. Suivez la dégustation !

Restaurant Sola : un menu unique carte blanche avec 2 ambiances

Que vous veniez le midi ou le soir, le restaurant Sola propose un menu carte blanche unique à 48€ le midi et 98€ le soir. Le menu du midi est composé d’un amuse bouche, d’une entrée, d’un plat de poisson, d’un plat de viande et d’un dessert (nous avons eu 2 desserts à l’époque) et celui du soir d’un amuse bouche, deux entrées, deux poissons, une viande et deux desserts. A part la composition du menu, nous ne savons pas ce que nous allons retrouver dans nos assiettes et c’est un principe que j’adore ! En effet, les menus sont très souvent revus selon le marché et l’inspiration du chef.

Le restaurant Sola est composé de deux salles avec chacune une ambiance différente. La salle principale (salle du haut) est une salle de restaurant classique avec une décoration très sobre.

En ce qui concerne la salle au sous-sol, c’est une cave qui est inspiré de la culture japonaise puisqu’on mange quasiment au niveau du sol (comme au Japon) et la salle est quasiment composé uniquement de meubles en bois. En effet, il y a uniquement des tables basses avec un coussin à la place d’une chaise. Comme nous ne sommes pas habitués à manger assis en tailleur, ils ont fait en sorte qu’on puisse glisser nos jambes sous la table et être assis comme sur une chaise.

Je recommande fortement de réserver le sous-sol pour une expérience atypique. Malheureusement, un groupe avait réservé tout le sous-sol le jour où j’y suis allé.

Sola : un menu dégustation carte blanche à 48€ le midi

Passons maintenant à la dégustation du menu midi. Nous avions eu un dessert supplémentaire par rapport à la formule actuelle.

Amuse bouche : Foie gras au miso

Le repas commence avec un morceau de foie gras au miso sur un pain parfaitement grillé et croustillant. Le dessus du foie gras a été brûlé au chalumeau pour avoir une croûte sucré (comme sur une crème brûlée), ce qui donne un côté croustillant très agréable. Excellent amuse bouche pour démarrer le repas et belle façon de revisiter le foie gras.

sola-amuse-bouche-foie-gras-miso

Entrée : Calmar, encre de seiche, miso et pommes grenailles

L’entrée arrive et la présentation de l’assiette prend du niveau. Dans ce plat, on met en avant le calmar qui a été parfaitement snacké et est agrémenté de beignets d’encre de seiche, d’oignons, pommes grenailles avec une émulsion de miso et du poivre. Tout se marie très bien en bouche !

sola-entree-seiche-encre

Poisson : Bar avec ses légumes croquants

On nous sert ensuite le poisson qui est accompagné de plein de légumes croquants (brocolis, chou romanesco, asperge, fèves), de lamelles de gingembre et de radis blanc râpé. Un plat tout dans la fraicheur et la simplicité avec un bar légèrement grillé tout en restant nacré, une cuisson du poisson comme on les aime !

On reconnait bien l’inspiration japonaise avec la mise en avant de produits frais qui sont embellis par un léger assaisonnement : les produits sont respectés et présentés sans artifice !

sola-poisson-bar

Viande : ris de veau et ses déclinaisons de champignons de Paris

Regardez moi ce beau ris de veau dans son jus de viande ! Je ne suis pas un grand fan des abats, et pourtant j’ai vraiment apprécié ce plat. Plutôt malin de présenter le champignon de Paris sous deux formes : cru et bien grillé. Les ris de veau étaient tendres à souhait, le jus de viande bien goûtu. Et encore une fois, la présentation de l’assiette est picturale.

sola-viande-ris-de-veau-01

Dessert 1 : salade de fruits et glace au yaourt

Le premier dessert est une salade de fruits accompagnée d’une glace au yaourt et de pétales de fleurs. Un dessert dans la légèreté avec un mariage atypique mais qui fonctionne bien entre les agrumes, les feuilles de menthe et les pétales de pensées.

sola-dessert-1-salade-fruit-01

Dessert 2 : noisettes torréfiées et chocolat

Le repas s’achève avec un dernier dessert très gourmand ! Noisettes torréfiées, glace aux noisettes, cacao et tuile croustillante. On dirait presque une oeuvre d’art. La glace est savoureuse et crémeuse et le chocolat légèrement amer. Le biscuit et la tuile donne du croquant à ce dessert qui ravira tous les gourmands !

sola-dessert-2-noisettes-torrefiées-chocolat-01

Sola : délicieux repas d’où l’on ressort léger

Sola fait partie de ces perles rares franco japonaise où l’on est heureux de se faire un menu dégustation. Des produits frais, de bons accords de saveurs et surtout un repas d’où l’on sort léger. Non seulement on s’est régalé, mais on en ressort léger comme une plume et ça c’est très agréable ! Si vous voulez tester une bonne adresse de cuisine fusion, n’hésitez pas une seconde et foncez y ! Dans le même style, je vous recommande le restaurant de Kei Kobayashi ou bien le restaurant Toyo qui est tenu par l’ancien chef à domicile de Kenzo.

Florian Bohérout

Bonjour à tous ! Je m'appelle Florian Bohérout et je suis un bloggeur amateur passionné par la culture et la cuisine japonaise.

Be first to comment