Sushi bar Aï

Ce que je vais vous faire découvrir aujourd’hui, c’est le premier sushi bar que j’ai fait à Paris ! Bien sûr que j’ai fait des tas de faux sushi bar tenus par des chinois, mais c’est la première fois que je teste un VRAI bar à sushi ! Je vous laisse découvrir mon expérience du sushi bar Aï.

Bar à sushi Aï : une chef à la japonaise

Derrière le comptoir de ce bar à sushi se cache une petite chef japonaise chevronnée. Elle s’appelle Madame Aï et son petit air « kawaii » s’évapore au moindre écart, que ce soit de votre part ou de celle d’un de ses employés. Un tantinet colérique, elle n’hésitera pas à lâcher un petit « baka » (imbécile / crétin) ou quelques soupirs, mais cela ne l’empêche pas non plus de rigoler. Vous l’aurez compris, elle a son caractère bien à elle, mais le plus important reste sa créativité et son talent qui lui permettent de pondre de délicieux maki, nigiri, etc…

Sushi bar Aï : bons sushi ou sushi originaux ?

Les différentes options :

Comme dans tous les vrais bar à sushi, plusieurs options s’offrent à vous au niveau de la carte. Soit, vous demandez un menu sushi (les prix allant de 20€ à 30€), soit vous vous aventurez dans les sushi à la carte (comptez plus entre 30€ et 40€), soit vous osez demander un menu omakase à Aï (compter entre 50€ et 75€) ! Un menu omakase, c’est quoi ? Omakase signifie « selon l’humeur du chef », c’est un menu hors carte où Aï se lancera dans la conception de sushi hors carte qui sont, parait-il, de véritables chefs-d’oeuvre !

Attention, Aï acceptera de se lancer dans un menu omakase si elle est bien lunée et si cela est demandé très gentiment. Pour pouvoir profiter d’un tel menu, il faut bien entendu être au comptoir du bar à sushi et ces menus sont souvent réservés aux habitués. Je n’ai malheureusement pas pu y avoir le droit, donc je me suis orienté vers un menu « sushi spécial » à 30€.

Des maki et des sushi élaborés à la perfection

sushi_aï_3

En attendant les sushi, comme dans un classique bar à sushi, on nous apporte la soupe miso ainsi que la salade de choux. La soupe est plutôt bonne ; il en est de même pour la salade de choux.

sushi_aï_2

Petit plus, on nous apporte des fritures dans une petite coupelle. C’est de la peau de poisson qui a été frite. A première vue, cela paraît peu ragoûtant, mais c’est très bon !

sushi_aï_8

Petit à petit, on voit Aï en face de nous qui prépare nos sushi. Au menu, un plateau de nigiri et maki. Nous avons eu le droit à 6 maki inversés (maki california), 10 nigiri et deux tranches d’omelette japonaise (à manger à la fin).

sushi_aï_10

Nous avons donc eu le droit à 3 maki au saumon et 3 maki au thon. La petite particularité de ces maki était que le poisson était sous forme de tartare dans le maki et que le riz avait été saupoudré d’algues séchées. Cela rendait le maki mou, le goût du poisson était très bon et prononcé et l’ajout de la poudre d’algue rajoutant une petite subtilité agréable !

sushi_aï_17

En ce qui concerne les nigiri, nous avions 2 nigiri au thon, 2 nigiri au bar, un nigiri au saumon, un nigiri au maquereau, un nigiri à la daurade, un nigiri, un nigiri au couteau, un nigiri à la noix de saint jacques et un nigiri au tartare de saumon pimenté. Ces nigiri font partis des meilleurs que j’ai mangé (les nigiri du Benkay étaient un niveau au dessus) ! Sur la qualité et la fraicheur du poisson, il n’y a rien à redire ! En ce qui concerne la taille du sushi, c’est toujours la même, à croire qu’il y a le même nombre de grains de riz à chaque fois… Chaque bouchée est un pur plaisir et est très appréciable ! La sauce soja est très bonne, plus douce et moins salée que celle d’un restaurant sushi lambda.

sushi_aï_13

Pour finir, après avoir payé, nous avons eu le droit à un petit « Purezento » (cadeau) de la part de madame Aï : un nigiri au tartare de saumon surmonté d’œufs verts (j’avoue avoir oublié de prendre une photo…). Pour une première expérience de vrais sushi bar, je suis plutôt convaincu et j’ai hâte de revenir chez Aï tester un menu hors carte ! Je recommande cette adresse aux adeptes des sushi.

Informations pratiques

7 rue de la Michodière, 75002 Paris
Métro : Opéra ou Quatre Septembre

Florian Bohérout

Bonjour à tous ! Je m'appelle Florian Bohérout et je suis un bloggeur amateur passionné par la culture et la cuisine japonaise.

Be first to comment