Sushis maison : bonne idée ou grosse galère ?

Les sushis, moi j’aime ça. Alors quand je suis tombée nez à nez, dans les rayons de ma superette préférée, avec un kit de fabrication de sushis maison, je n’ai pas pu résister. Bonne idée ou pas ? Comment j’ai fait mes sushis maison ou la chronique d’une catastrophe annoncée, c’est par ici !

Des ingrédients de qualité, l’élément essentiel des bons sushis maison

Pour faire de bons sushis, il n’y a pas de miracle, il faut du vrai bon poisson. Vous pouvez utiliser :

  • Du thon, rouge ou blanc
  • Du saumon
  • De l’espadon
  • Du bar
  • De la sole

Le poisson doit être extra-frais, donc direction la poissonnerie de quartier et évitez le rayon poisson du supermarché !

Parlons maintenant du riz. Pour faire les sushis, on ne prend pas le même riz que pour faire le risotto. Prenez du riz sur lequel il est écrit « spécial sushis », vous éviterez les mauvaises surprises. Il vous faut aussi des algues nori, du vinaigre de riz, du gingembre mariné, de la sauce soja… Vous trouverez le tout au rayon « cuisine du monde » de votre grande surface.

Cuire le riz n’a jamais été aussi crucial !

Avant toute chose, laissez-moi vous donner le bon tuyau : pour cuire le riz à la japonaise et pouvoir – peut-être – réussir vos sushis, utilisez un rice cooker. J’ai essayé de m’en passer, je n’ai fait qu’ajouter à la galère ! Ensuite, ne zappez pas le rinçage de votre riz : dans plusieurs bains jusqu’à ce que l’eau soit claire. Une fois rincé, le riz doit s’égoutter pendant… 1/2h ! Et ne vous avisez pas de contourner cette règle, comme l’auteur de ce sujet, vous risqueriez de ne pas pouvoir rouler vos sushis. Vous en aurez pour environ 25 minute de cuisson. Quand il est cuit, arrosez votre riz de vinaigre de riz, de sucre et de sel. N’oubliez pas de le faire refroidir. Les sushis chauds, ce n’est pas une bonne idée ! Quoi qu’il en soit, il faut au minimum 1h30 rien que pour la préparation du riz. Donc, on oublie l’envie de sushi de dernière minute, sous peine de manger japonais à l’heure espagnole !

Profitez de ce temps pour découper votre poisson. N’essayez pas d’obtenir le même résultat qu’en restaurant : la découpe du poisson est un art que les professionnels mettent des années à maîtriser. Mon conseil : utilisez un couteau adapté, parfaitement aiguisé. D’autres astuces sur ce site.

L’assemblage des sushis, un jeu de patience !

Enfin vient le moment d’assembler vos sushis. Pour ce faire, utilisez la petite natte en bambou fournie dans votre kit, faites votre prière et lancez-vous ! Assurez-vous d’avoir fait suffisamment de riz pour rater allègrement vos premières tentatives. Ensuite, prenez une feuille d’algue, posez-la sur votre natte de bambou, en faisant bien correspondre les bords. Humidifiez la feuille avec un peu d’eau vinaigrée pour l’assouplir et étalez une fine couche de riz (environ 5mm) jusqu’aux ¾ de la feuille. Disposez au centre des lamelles de poisson sur toute la longueur de la feuille. Vient le moment de rouler la natte en pressant. Normalement, ça colle tout seul. Si ce n’est pas le cas, humidifiez encore la feuille. Enfin, coupez ce qui dépasse de chaque côté et découpez le rouleau en tronçons de 2 ou 3 cm. Personnellement, c’est lors de cette étape que j’ai failli fondre en larmes. Du riz jusque dans les cheveux, des rouleaux d’une incroyable irrégularité… Mais c’est sûrement parce que je suis une grande maladroite, dotée d’une patience trèèèèès limitée ! Vous m’aurez comprise, j’ai fini par craquer et appeler Côté Sushi  pour être sûre d’avoir quelque chose de bon et beau à présenter !

Mon verdict ? Oui, il doit bien y avoir un moyen de réussir ses sushis maison. Avec un peu de patience et de doigté, un soupçon d’entraînement… Pour voir à quoi ressemble la vie d’un apprenti sushiman, lisez cet article de 20minutes.fr.

Florian Bohérout

Bonjour à tous ! Je m'appelle Florian Bohérout et je suis un bloggeur amateur passionné par la culture et la cuisine japonaise.

1 Comment

  • Répondre juillet 24, 2015

    Sugarsheet

    Avoir un Rice cooker est extremement pratique. Un bon investissement pour ceux qui veulent souvent faire des sushis et autres plats asiatiques chez eux! Je ne fais pas de sushis mais des makis avec concombre avocat car je n’ai pas de bon poissonnier près de chez moi.

    Et sinon je trouve que c’est une excellente idée de faire chez soi, et pas du tout une galère 😉

    http://Sugarsheet.com

Leave a Reply