Mythologie japonaise : fondement de la culture japonaise

La mythologie japonaise constitue une partie importante de la culture japonaise. En effet, c’est sur cette mythologie que va se baser la religion japonaise (le shintoïsme), mais aussi des livres, des manga et bien d’autres choses. Voici donc un article introductif sur cette mythologie peu connue et pourtant tout aussi intéressante que la mythologie grecque.

Origine de la mythologie japonaise

La mythologie japonaise tire essentiellement son origine d’un ouvrage nommé Kojiki (chroniques des choses anciennes). Dans cet ouvrage, on y retrouve une série de mythes qui sont racontés sous la forme de poèmes et chansons. Le Kojiki est considéré comme le plus vieil ouvrage japonais encore utilisé. Cet ouvrage fut commandé et offert à l’impératrice Gemmei en 712 (43ème Empereur du Japon). Le Kojiti est donc non seulement le livre qui raconte les mythes de la création du monde et du Japon mais est surtout le livre qui permet de faire le lien entre les divinités japonaises et les origines divines de la lignée impériale. La mythologie japonaise aura aussi contribué à la création de la religion japonaise qu’est le shintoïsme. Le Kojiki est donc un ouvrage d’une extrême importance pour les japonais.

Pour rapidement finir sur les origines divines de la lignée impériale, on raconte dans le Kojiki que la divinité Amaterasu (pour ceux que ça intéressent, je raconte l’histoire de la mythologie japonaise à travers différents articles, le premier parle de l’avant création du monde) aurait envoyé son petit Fils Ninigi sur Terre. Ce serait l’arrière petit fils de Ninigi qui serait devenu le premier empereur du Japon, d’où les origines divines de la lignée impériale.

Les kami : divinités de la mythologie japonaise

Comme je l’explique dans mon article parlant de l’époque avant la création du monde, l’univers était apparenté à une sorte de méduse qui flottait. C’est dans ce contexte que sont nées les Kami :les divinités japonaises. Les Kami ont la particularité que ce sont des êtres spirituels qui s’incarnent dans n’importe quel animal, plante, objet, symbole… C’est pour cela que l’on peut compter plus de 8 millions de kami, même s’ils sont en réalité innombrables puisque tout ce qui est grand et inexpliqué est Kami.

Comparé aux autres dieux de la mythologie (grecque par exemple), il n’y a pas de bons kami et de mauvais kami. Les Kami sont composés de deux parties : nigi-mitama et ara-mitama qui représentent la bonne âme et l’âme violente. Ainsi, un Kami peut être mauvais et provoquer des désastres naturels, mais peut aussi être signe de bonne augure et réaliser des miracles. C’est cette dualité qui fait que les Kami restent toujours autant respectés, admirés mais aussi craints en même temps.

Les Kami résident dans un endroit entre le ciel, la terre et les enfers, même s’ils n’ont pas un « domicile » fixe (à l’inverse de l’Olympe dans la mythologie grecque). De la même manière, il n’existe pas de divinité suprême (pas comme Zeus dans la mythologie grecque…). C’est pour cela que la religion shintoïste est assez libre et qu’hormis un festival annuel (matsuri) tous les événements ne sont pas fixes. Pour finir, on notera qu’il existe cependant des lieux de pèlerinage et considérés comme hautement sacrés : le mont Fuji et le sanctuaire d’Ise par exemple.

La mythologie japonaise : source d’inspiration

Comme je le disais, la mythologie nippone est une source d’inspiration très importante pour les japonais. On la retrouve dans des films, des manga, des pièces de théâtre… Par exemple, l’auteur du manga Naruto s’inspire énormément de la mythologie japonaise, notamment à travers les pouvoirs du sharingan qui reprennent le nom de divinités importantes (Izanagi, Izanami, Amaterasu, Tsukuyomi, Susanoo), mais aussi à travers les trio de ninja (Sasuke, Naruto et Sakura) qui font référence à la trinité shintoïste (tout comme le fait qu’un sharingan ait 3 « gouttes » dans sa pupille). Plus globalement, tous les manga de type shonen s’inspirent de cette mythologie.

La mythologie nippone : atypique et ludique

Si vous en avez marre du big bang et des mythes grecques, mais que la mythologie ça vous intéresse quand même pas mal, je vous invite à continuer l’aventure à travers une série d’articles retraçant l’histoire de la mythologie nippone. Je me base sur un livre assez ludique et agréable à lire qui s’appelle « mythologie japonaise ». Le tout premier article parle de l’avant création du monde, ça vous changera du big bang !

Florian Bohérout

Bonjour à tous ! Je m'appelle Florian Bohérout et je suis un bloggeur amateur passionné par la culture et la cuisine japonaise.

2 Comments

  • Répondre juin 22, 2015

    Ben

    Sympa les articles 😉

    De quel auteur est le livre dont vous parlez « mythologie japonaise » ?

    Il y en a plusieurs sur Amazon, peut-être depuis le temps en avez vous un à conseiller ?

    Merci 🙂

    • Bonjour Ben.

      Merci pour ce compliment. Il faudrait que je continue ces articles d’ailleurs 🙂
      J’ai lu le livre « mythologie japonaise » de Claude Helft et Karine Lapic que vous pouvez trouver sur Amazon.

Leave a Reply